Des origines de circonstance

L’établissement d’enseignement agricole et viticole de Blanquefort est né de la volonté d’un riche propriétaire de la commune, Edouard-Marie Avril. Il décida, dans son testament en date du 4 août 1888, de faire don à sa mort du domaine de Béchon, au profit de la collectivité locale, afin d’y fonder une « Ecole d’Agriculture et d’Horticulture ».

La commune de Blanquefort entra en possession du Domaine de Béchon le 22 mai 1896. Le 2 avril 1901, une commission spéciale du Conseil Général de la Gironde, engageait le département à se prononcer en faveur de la création d’une « Ecole pratique de viticulture et de vinification » à Blanquefort.

Faute de moyens suffisants pour ouvrir l’école, la commune fit donation du domaine à l’état le 5 août 1917. Dans un même temps, le Domaine du Bouchon, séparé de Béchon par la route reliant Bordeaux à Pauillac, fut acquis le 4 décembre 1917, « en vue de l’organisation d’une école de rééducation agricole pour mutilés en voie de création ».

 

Des établissements à vocation agricole et viticole

C’est à l’occasion de son ouverture officielle le 20 juillet 1923, que l’établissement put recevoir son statut d’Ecole d’Agriculture, de Viticulture et d’Horticulture de Blanquefort (l’école pour mutilés avait été ouverte en 1917).

La surface d’exploitation ne devait pas être suffisante à tous les besoins de l’école, puisque le 16 novembre 1923, Mr. Grimal son directeur loua les terres voisines du Château Dillon appartenant alors à Marie-Jeanne Seignouret. Le cru « Château Dillon » était déjà renommé depuis près d’un siècle et classéé « 1er cru bourgeaois du Médoc ».

A l’expiration du bail trentenaire (1953), le Ministère de l’Agriculture entreprit les démarches nécéssaires à l’achat du domaine de Château Dillon.

 

De l’agriculture à la viticulture

L’établissement devint Ecole Régionale d’Agriculture le 2 décembre 1955, puis Lycée Agricole de Bordeaux-Blanquefort le 21 avril 1963. Aujourd’hui le Lycée d’Enseignement Général et Technique Agricole (LEGTA), plus connu sous le nom de Lycée agro-viticole de Blanquefort, est prioritairement consacré à la vigne et au vin pour la formation de ses élèves et étudiants (enseignement secondaire et supérieur).

Parralèlement, une Ecole Ménagère pour jeunes filles fut crée en 1959 sur les anciens terrains viticoles du Château Maurian situés en face des vignes de Dillon. Cette école a été transformée en Collège Agricole Féminin le 8 juillet 1963 puis intégré au Lycée voisin en septembre 1978.

Afin de mieux se réperer dans cet établissement traversé par la route Bordeaux-Pauillac, les deux parties du Lycée sont communément appelées « Béchon » et « Maurian ».

Le Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole (CFPPA), destiné à la formation continue des adultes, a été annexé au Lycée le 21 février 1970. Pour sa part, le Centre Départemental de Formation d’Apprentis Agricoles (CDFAA) assure depuis le 1er juillet 1973 la formation en alternance du CAP (Certificat d’Aptitudes Professionnelles) au diplôme d'ingénieur.

Le Lycée d’Enseignement Général et Technique Agricole est devenu le siège de l’Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelle Agricoles de Bordeaux-Blanquefort comprenant le Lycée et les deux Centres de formation (CDFAA et CFPPA) ainsi que plusieurs pôles de formations repartis sur la Gironde.

 

Création de l'EPLEFPA de Bordeaux Gironde

Né au 1er janvier 2010, l’EPLEFPA de Bordeaux Gironde est issu de la fusion de 3 EPLEFPA (Etablissement Public Local d’Enseignement et de Formation Professionnelles Agricoles) : Bordeaux Blanquefort, Bommes La Tour Blanche et Libourne Montagne.

L’EPLEFPA de Bordeaux Gironde est aujourd’hui un établissement de référence en matière de formation viticole.

Il propose un enseignement scientifique, technique, professionnel, secondaire et supérieur. Situé au cœur de ce grand vignoble de Bordeaux, mondialement connu, il réunit les plus belles et les plus anciennes Ecoles d’Agriculture, de Viticulture et d’œnologie situé autour de la capitale mondiale du Vin : les Lycées Agro-viticoles de Bordeaux-Blanquefort et de Libourne-Montagne, l’Ecole de Viticulture et d’œnologie de La Tour Blanche, le CDFA Agricole et le CFFPA de la Gironde.

Ainsi, il accueille aujourd’hui et forme annuellement à travers les trois voies de formation près de 800 élèves, 700 apprentis et pré-apprentis, plus de 2000 stagiaires adultes du niveau CAP ou seconde jusqu’au niveau BTSA, Classe préparatoire aux grandes Ecoles agronomiques et vétérinaires, Licences Professionnelles (« Biotechnologies » et « Œnotourisme ») et, depuis 2009, Ingénieur par Apprentissage de la filière viticole dans le cadre d’un partenariat avec Bordeaux Sciences Agro (ex ENITA de Bordeaux).

Il est exceptionnel par la diversité et la qualité des formations scientifiques, technologiques, professionnelles qu’il propose. Chacun y trouvera un cursus de formation adapté à son projet personnel. Si la viticulture, l’œnologie et le commerce des vins sont notre cœur de métier, vous pourrez y découvrir bien d’autres filières basées sur les techniques de laboratoire, les biotechnologies, l’aménagement paysager et le maraîchage, l’agroalimentaire, la santé animale, les cultures marines, l’aménagement du territoire, le cheval…

 

Historique de l'Ecole de Viticulture et d'OEnologie de La Tour Blanche

Daniel IFFLA dit : 'Osiris'

 

En 1875, Monsieur Daniel Iffla, qui sera plus tard connu sous le surnom d’Osiris, se rend acquéreur du Domaine La Tour Blanche, premier des premiers crus classés en Sauternes. C’est alors qu’à sa mort, survenue en 1907, il lègue son château à l’état français, à la condition que l’on crée sur place une école de viticulture et de vinification.

En 1909le Ministère de l’Agriculture devient propriètaire de La Tour Blanche en acceptant la donation, et dès 1911 une école saisonnière de viticulture et d’œnologie est ouverte aux enfants de la région et dispense depuis, conformément aux souhaits du généreux testateur,un enseignement pratique, populaire et gratuit.

1960 : Le Lycée

Daniel IFFLA dit : 'Osiris'Depuis 1960 et les lois PISANI sur la réforme agricole, l’école est devenue un lycée public dépendant du Ministère de l’Agriculture pour la formation de professionnels de la vigne et du vin.

Si aujourd’hui ce lycée porte toujours le nom d’école, c’est en hommage à Daniel Iffla.

 

 

 

 

Historique du Lycée Agro-Viticole de Libourne-Montagne

Château Real Caillou, Château Grand Baril et Château Vieux Ferrand sont exploités par le Lycée Viticole de Libourne Montagne, créé en 1969 par MM.Siloret, Ingénieur Général d’Agronomie, Robert Boulin, alors Ministre de l’Agriculture et Maire de Libourne et Paul Lateyron, Maire de Montagne. La première vendange, 200 hl en AOC Montagne-Saint Emilion, date de 1974, tandis que le millésime 82 du Château Grand Baril est récompensé d’une médaille d’or au concours Général Agricole de Paris. Depuis de nombreux millésimes ont été primés.

1971 : Premières plantations en AOC Montagne Saint-Emilion, Château Grand Baril

1974 : Premières vendanges

2002 : Plantation de 10ha en Lalande de Pomerol

2006 : Premières vendanges de Blanc (Sauvignon et Sémillon)

Dans les années 90, le domaine s’est doté d’un chai à barriques, d’une salle de réception et d’une salle de dégustation.

Aujourd’hui, le domaine viticole est le support pédagogique indispensable à la formation des futurs viticulteurs et salariés, techniciens, oenologues et commerciaux.

Localisation géographique :

Le domaine est facilement accessible depuis la route nationale 89 sur l’axe Bordeaux-Périgueux et s’étend sur 28 ha en Montagne-Saint Emilion ainsi que sur 12 ha en Lalande de Pomerol.

Lors de votre visite vous pourrez agréablement concilier curiosité touristique et vinicole en prolongeant votre séjour à Saint Emilion (village médiéval au paysage viticole inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco – 10 kms).

Nous serions heureux de partager avec vous les richesses de notre patrimoine.